Je redescends de mon nuage un instant, pour vous faire partager ce qui a été mon quotidien pendant 3 jours... 3 jours où j'ai tutoyé l'excellence, cotoyé les étoiles, fleurté avec le luxe,... et bavé tout simplement devant tant de merveilles... 3 jours hors du temps, qui m'ont fait toucher du doigt ce que j'avais raté dans mon choix professionnel, qui m'ont confirmé ce que je sais depuis toute petite: j'adore tout ce qui brille!!! Parce que c'est luxe, strass et paillettes, et que je veux voir la vie comme ça: une explosion d'éclats qui rend le quotidien moins lourd, qui met la tête sur un nuage et les mains à la tâche, qui éblouit pour mieux éclairer sa voie... Bref, au cas où vous ne l'auriez pas compris, j'ai tout simplement passé 3 jours d'exception dans un lieu prestigieux, et j'ai mesuré chaque jour ma chance de pouvoir le faire... Et n'attends que celui de pouvoir y repartir!!! Une prof de l'école me l'a dit: "il ne faut pas venir chez Lesage parce qu'après, on ne peut plus s'arrêter!"... JE CONFIRME!!!

Et parce que ces 3 jours devaient aboutir à une réalisation concrète au terme du stage de découverte de la technique du crochet de Luneville, voici ce qui est s'est échappé de mes doigts et de mon métier vendredi midi:

R_cemment_mis___jour17

Une libellule dont la réalisation a nécessité 2 sortes de paillettes, 2 sortes de perles, deux sortes de fils de soie d'Alger, 3 sortes de "bijoux" (strass swarowsky à coudre), 3 sortes de tissus (de l'organza de soie pour la broderie + 2 autres textures pour la fabrication de la broche), deux sortes de fils et 2 sortes de techniques (broderies à l'aiguille ou au crochet)... Et 1 immense plaisir à la réalisation, même si la pose des paillettes mérite que je m'entraîne encore et encore pour acquérir plus de dextérité... Dire que je les ai vues faire quasi à l'aveugle, avec une incroyable vitesse et maestria, oeuvrant toutes sur une broderie pour une robe de mariée en or et argent qu'il fallait rendre dans l'après-midi... Une véritable ruche... Et que de merveilles dans ces ateliers: des stocks à faire passer la caverne d'Ali Baba pour le souk le plus mal achalandé de la porte du desert...

Que dire d'autre sinon que je voudrais avoir éternellement 40 ans... Non pas pour stopper l'avancée des rides, mais bien pour pouvoir me faire un rail de luxe tous les ans... Je signe demain!!!!!!!!